Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Homélie du 15 Juillet 2018

Déjà, un des anciens évangiles écrit par St Marc nous signifie que pour exister, il faut transmettre à tout vent. Et de fait Marc raconte que les disciples, au sens large du terme, disons ceux qui appréciaient la manière de relire les écritures selon Jésus Christ ont éprouvé le besoin d’annoncer et de vivre cette bonne Parole partout où ils passaient. Cette manière d’être et de faire, était voulu par Le Christ disait-il, car cette bonne Nouvelle est efficace et peut être comprise par tous.  

         Ainsi St Marc rassemble et note par écrit des expériences qui ont marqué les esprits du temps de Jésus et des écrits, qui circulaient déjà sitôt après la mort de Jésus.

         C’est sans doute comme cela que la question de l’annonce de la Bonne Nouvelle et de la mission est devenue très tôt une réalité pour les communautés primitives, relayé en cela par les autres évangélistes. Puis par extension, ce fut la question : n’est-ce pas de la responsabilité de chaque chrétien d’annoncer l’évangile, ou faut-il laisser cela à des spécialistes ou à des diplômés ?  Ou encore, chaque Chrétien peut-il annoncer officiellement la bonne nouvelle ?

         Et St Marc de leur rappeler : Qu’en ce temps-là, d’abord parmi les apôtres, puis par la suite parmi les disciples, c’est-à-dire ceux qui suivaient Jésus ! ceux qui étaient enseignés, et donc quelque part au minimum formés, le Seigneur en désigna 72 nous dit St Luc, un des derniers évangélistes. Qu’il envoya deux par deux en toute ville et toute localité. 72 est bien sûr un chiffre symbolique qui signifie la multitude ou encore aujourd’hui : tout bénévole qui veut vivre la proximité du message de Jésus.

         Voilà donc, encore aujourd’hui, si on peut dire, c’est Jésus qui envoie de nombreux laïcs, nommés disciples, en mission, munis du pouvoir de guérir, à l’écoute de la détresse humaine, en lien avec les apôtres et leurs successeurs et qui ont pour mission à veiller à ce que chacun trouve sa place pour l’annonce de l’évangile.

         Ces 72 « laïcs étaient donc formés, et encore aujourd’hui dans notre doyenné nous proposons une formation Pierre et Paul, certains d’entre nous y participent, mais sachez aussi que cette formation est ouverte à tous.

         Comme du temps de Jésus rien n’est exigé car il est écrit : « il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ;( non pas pour frapper mais pour aider à la marche), pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie, seulement des sandales toujours pour marcher. Et ensuite dit l’évangile : tout vous reviendra de surcroît.

         Autrement dit, n’exigez rien, car ce qui vient de Dieu est gratuit, mais « dans toute ville où vous rentrerez et où vous serez accueillis, Jésus leur dit : « mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur par votre attitude de proximité, de partage et de communion, le Règne de Dieu s’est approché de vous.

         Et lorsque vous reviendrez rendre compte, par exemple au cours d’un rassemblement, d’une réunion où chacun pourra partager ses rencontres, Alors là, vous ne serez pas déçu du voyage ! Vous serez alors les témoins de choses extraordinaires.

         Jésus nous le rappelle, quand nous rencontrons du monde, l’important n’est pas de ramener sa science car nous n’avons ni sac, ni pièces de monnaie, ni tunique de rechange, restez simples et dites seulement Paix à cette maison. Ne faites pas de racolage ou du porte à porte ou de la démagogie sur la crainte de l’enfer, ou encore du genre les gens exigent ceci ou cela ! donc pour les satisfaire on dit ce qu’ils ont envie d’entendre. Si les gens ne comprennent pas ou sont franchement hostiles, ne jugez pas et n’appelez pas la vengeance de Dieu.        

         Si votre envoi est un succès et que des gens se mettent en route surtout n’en tirer pas de gloire, mais réjouissez-vous parce que le royaume de Dieu devient une réalité et que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux.

 

Jean-Michel Verstraete.

Article publié par Doyenné de l'Ostrevant • Publié Mercredi 18 juillet 2018 - 08h50 • 51 visites

Le temps de l'Eglise

Lectures du jour :

> Avec Messe Infos

Actualités de l'Eglise

Mgr François Jacolin, nommé évêque de Luçon
Le Pape François a nommé ce mardi 29 mai, Mgr François Jacolin évêque du diocèse de Luçon,...

Commentaires du dimanche 3 juin
3 juin 2018, dimanche de la Pentecôte, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Mgr Vincent Dollmann, nommé archevêque coadjuteur de Cambrai
Le Pape François a nommé ce vendredi 25 mai, Mgr Vincent Dollmann archevêque coadjuteur du...

Commentaires du dimanche 27 mai
20 mai 2018, dimanche de la Pentecôte, commentaires des lectures bibliques, Marie-Noëlle Thabut,...

Homélie du dimanche 13 mai
Septième dimanche de Pâques

Haut de page